Naissance de l’AMJET

C’est désormais, une vérité: La création de l’Association Marocaine de la presse touristique. Le 7 Juin, les journalistes et écrivains du tourisme marocains ont tenu, à Tanger, leur assemblée générale constitutive et élective de leur association, sous le nom « Association Marocaine des Journalistes et Ecrivains du Tourisme (AMJET). Ce pas franchi, l’AMJET pourra ainsi adhérer à la Fédération internationale des journalistes et écrivains du tourisme (FIJET). Déjà, la présidence de cette entité internationale s’est manifestée à travers une invitation de l’AMJET à assister en tant qu’observateur au congrès de la FIJET qui se tiendra au mois de septembre prochain à Budapest. Observateur, car l’Assemblée de la Fijet devra voter l’adhésion du Maroc lors de cette rencontre. A peine créée, les réactions fusent de toutes parts. Nous saluons ainsi la réactivité d’éminents professionnels marocains qui se sont dit prêts à soutenir cette association et accompagner son plan d’action, plan dont l’ensemble des composantes sont de nature à se traduire par des retombées positives sur le produit touristique Maroc. Nous saluons ainsi la réactivité des professionnels marocains, notamment Ali Ghanam, président de la confédération Nationale du Tourisme, qui nous adressa une lettre de félicitations depuis Moscou, alors qu’il prenait part au forum économique Maroco-Russe. Lettre de félicitations et d’encouragement qui nous réconforta dans notre choix et notre détermination à militer en faveur de l’organisation de la presse touristique spécialisée, de défendre ses intérêts et de lui accorder toute l’importance requise, au vu de son rôle incontournable dans le développement et la promotion du produit touristique Maroc. Kamal Bensouda, Président de l’Observatoire du Tourisme et Pdg d’Atlas Hospitality qui, lui aussi, nous adressa un mail où d’une part, il nous félicite d’avoir réussi la création de ce groupement réunissant les journalistes de la presse touristique, et d’autre part, nous informe qu’il est disponible à nous accueillir et partager avec nous des projets et des idées à même de permettre à l’AMJET d’atteindre les objectifs qu’elle s’est assignés. Nous tenons également à remercier les amis de la presse en l’occurrence , Abdellatif Kabbaj, président de la Fédération Nationale de l’Industrie hôtelière et Pdg de la chaîne nationale Kenzi. Othman Cherif Alami, président de la Fédération Nationale du Transport Touristique et Pdg d’Atlas Voyages, Samir Kheldouni Sahraoui, Pdg de Chorus Consulting et Faouzi Zemrani, «monsieur Blog-Trotter» qui ont applaudi notre initiative et nous assurent par conséquent tout leur soutien, afin de réussir les actions de communication programmées par l’Association, combien, d’ailleurs importantes pour le secteur du tourisme. Cette réactivité plurielle, émanant de gros calibres du secteur du tourisme, témoigne de l’importance de la création de cette association. Interlocuteur privilégié de la profession. Nous remercions également les professionnels de Tanger dont particulièrement Mohammed Achetouane, (Farah Tanger), Jaâfar Alaoui, (El Minzah), Hamid Massror (Solazur), Abdelghani Ragala, directeur du CRT Tanger et Abdelhaq Mouhtaj, directeur de l’ISITT qui, grâce à leur soutien, nous ont permis de tenir notre assemblée dans de très bonnes conditions. Au programme déjà établi, outre un forum annuel, dont la date définitive d’organisation sera arrêtée incessamment au terme de la 1ère réunion des membres du bureau de l’AMJET, forum pendant lequel seront également récompensés les meilleurs articles touristiques, reportages, émissions télévisées portant sur le tourisme au Maroc, bref l’ensemble des outils de communication mettant en valeur le produit Maroc. A cela viennent se greffer les clubs de presse, au cours desquels seront conviés des invités des secteurs public et privé pour débattre de problématiques portant sur le tourisme. A noter que les Club de presse seront initiés en partenariat avec les mass-média. Il va sans dire que nous ne pouvions rester les mains croisées alors que des pays, dont des concurrents d’ailleurs de la destination Maroc, tels que l’Egypte, la Tunisie, l’Algérie ou encore la Libye, siègent au sein de la FIJET. Certes, l’enjeu est surtout touristique, mais politique l’est aussi. Notre adhésion nous permet ainsi d’être présents et de défendre l’image du Maroc. Investir pleinement notre diplomatie parallèle est fortement conditionné par notre présence au sein de cette entité internationale. Il n’est plus question d’adopter la politique de la chaise vide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mattis diam risus. suscipit Praesent et, ut dictum felis massa accumsan