Semaine Nationale de l’Artisanat (22-31 décembre 2017)

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, le Ministère du Tourisme, du Transport Aérien, de l’Artisanat et de l’Economie Sociale, organise, du 22 au 31 Décembre 2017, la 4ème édition de la Semaine Nationale de l’Artisanat.

A cette occasion, de nombreuses manifestations ponctueront la semaine avec, au programme :

• Un Salon National organisé à l’espace OLM Souissi à Rabat avec, comme objectif, de présenter les avancées réalisées, tant dans les volets production, formation, qualité, labellisation et préservation des métiers et du patrimoine, qui relèvent des quatre directions du département de l’Artisanat et de l’Economie Sociale que dans le volet promotion assuré par la Maison de l’Artisan ;

• 12 foires régionales représentant chacune des 12 nouvelles régions ;

• Différents temps forts qui marqueront la semaine :

• Des ateliers de travail en préparation de la nouvelle stratégie de développement du secteur de l’Artisanat ;

• La septième rencontre sur la préservation des métiers de l’Artisanat Marocain ;

• La journée de la presse ;

• La rencontre sous le thème : La recherche scientifique au service du développement de l’artisanat marocain ;

• Les Assises Nationales sur l’Habillement Traditionnel sous le thème « l’Habillement Traditionnel Marocain : Identité et Développement » ;

• Le Séminaire sur le Système d’exportation des produits de l’artisanat « La procédure d’exportation, un maillon incontournable du système d’export : Pistes d’amélioration » ;

• Les journées portes ouvertes dans les établissements de Formation dans les Arts Traditionnels.

L’inauguration de la semaine Nationale de l’Artisanat aura lieu le vendredi 22 décembre en présence de Mohammed Sajid, Ministre du Tourisme, du Transport Aérien, de l’Artisanat et de l’Economie Sociale et de Madame Jamila El Mossalli, Secrétaire d’Etat Chargée de l’Artisanat et de l’Economie Sociale, et de plusieurs autres personnalités.

Au cours de cette rencontre, M. Sajid a annoncé que de nouvelles dispositions réglementant la profession vont bon train, concernant l’amélioration des conditions de travail des artisans, ainsi que les moyens de financement. A ce titre, il rappelle que son ministère a préparé, effectivement, un projet de texte de loi garantissant les droits et l’exercice des artisans. Et de poursuivre que ledit projet de loi est déjà déposé auprès du Secrétariat Général du Gouvernement.

M. le ministre a également déclaré que son ministère compte prochainement répertorier le nombre des personnes exerçant le métier d’artisan, en vue de disposer à cet égard de plus de visibilité permettant de faire bénéficier ce corps professionnel de la couverture santé, vu les conditions difficiles dans lesquelles travaille la majorité d’entre eux.

L’idée de créer un observatoire de l’artisanat est également dans le pipe du ministère susceptible, selon M. le ministre, de réunir toutes les références relatives au nombres de personnes exerçant dans le secteur et le chiffre d’affaires des transactions et des articles produits. Ceci dans le cadre d’une nouvelle stratégie et approche participative incluant tous les intervenants dans le secteur.

Et de rappeler que le secteur de l’artisanat emploie 2,3 millions de personnes environ, ce qui l’habilite à jouer un rôle économique et social de premier rang dans les stratégies de développement national. La Semaine Nationale de l’Artisanat, poursuit M. Sajid, est une opportunité de constater de plus près la prévalence du secteur dans le développement de l’économie sociale. «L’organisation de cette semaine avant les festivités du Nouvel An est l’occasion pour les entreprises d’accorder plus d’intérêt aux produits d’artisanat en vue de les programmer dans leurs listes de cadeaux de fin d’année».

En même temps et dans le souci de repositionner le secteur, M. Sajid déclare que son département envisage l’organisation d’une série de rencontres de sensibilisation des jeunes quant à la préservation du patrimoine culturel et identitaire du Maroc, dont l’artisanat fait justement partie, puisqu’il reflète la mémoire collective du Maroc et son authenticité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Praesent ut dolor. mi, pulvinar luctus et, adipiscing vulputate, risus. at amet,