25ème édition du Rallye Maroc Classic

Après 24 éditions qui ont vu défiler les plus mythiques des bolides de collection sur les routes marocaines, le Rallye Maroc Classic, Route du Cœur, fêtera son quart de siècle du 10 au 16 mars, avec un parcours remanié qui mènera une trentaine d’équipages du nord du Royaume à Marrakech, en passant par le Moyen Atlas et par les portes du désert à Merzouga. Les grandes nouveautés du cru 2018 seront le départ de Tanger au lieu de Casablanca (un remake de l’édition 1934) et la réduction de la durée du Rallye (6 jours au lieu de 7).Moteurs ronflant à plein régime, Gentlemans Drivers tirés à quatre épingles, véhicules de collection arpentant les routes nationales avec des paysages envoûtants en arrière-plan… le Rallye Maroc Classic reprendra ses droits à partir du 10 mars et jusqu’au 16 du même mois et proposera une nouvelle visite guidée dans les régions les plus réputées du nord, centre et sud du Maroc. Une édition spéciale qui se déroule sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et qui marque 25 ans d’aventures et de passion pour les bijoux rustiques de la mécanique. Pour célébrer cet anniversaire, les organisateurs de l’épreuve ont choisi d’innover, sans pour autant abandonner les fondamentaux de ce rendez-vous très prisé par les collectionneurs européens et marocains, à savoir l’excellence de l’organisation, les meilleurs établissements et réceptifs du Royaume et la convivialité qui règne sans altérer l’esprit de compétition. La grande nouveauté de la version 2018 sera donc le coup d’envoi donné à partir de Tanger, en plus d’un itinéraire complètement revisité. Lors du point de presse de présentation de l’événement, qui a eu lieu mardi à Casablanca, l’organisateur, promoteur et directeur de course Cyril Neveu a confié au «Matin Sports» : «Notre volonté est de conférer un aspect haut de gamme au Rallye, avec des équipages réduits à 30 pour assurer un hébergement de qualité dans des établissements prestigieux qui ont des normes à respecter. Pour le départ, nous avions l’ambition de changer Rabat et Casablanca et nous avons sélectionné Tanger, qui est en quelque sorte le fief de l’automobile au Maroc et qui est également une ville mythique à forte charge historique».Les «villes-étapes» seront ainsi, en plus de la cité du Détroit : Tétouan, Fès, Ifrane, Merzouga, Bin El Ouidane et Marrakech pour la clôture, le tout en 2.100 kilomètres parcourus en 6 jours de course au lieu de 7. Les concurrents devront négocier 20 épreuves de régularité sur routes, en l’absence d’épreuve sur circuit cette année, avec un itinéraire uniquement sur routes goudronnées. L’étape marathon de 2018 devrait relier Ifrane à Merzouga en passant par Midelt, un périple qui permettra aux équipages de passer des cols enneigés du Moyen Atlas aux dunes de sables en une seule journée, sur une distance de 450 km ! La sixième étape (Bin El Ouidane – Marrakech sur 215 km) sera, quant à elle, la plus courte de l’édition. Les plus emblématiques des marques automobiles prestigieuses représentées devraient figurer lors de cette luxueuse parade, en l’occurrence les Ford, Mercedes-Benz, Porsche, Jaguar, Ferrari et Shelby, pour ne citer qu’eux. Le véhicule le plus ancien sera la Jaguar XK 120 de Christian et Brigitte Chavy (France), un modèle datant de 1951. Cette édition sera marquée par l’absence des vainqueurs de 2016, les Belges Damien et Émilie Courtens sur Porsche 911 Carrera, de 2015 (les Espagnols Cerezo sur Jaguar XK 140) et de 2014 (Mohamed Touhlali et Olivier Verger sur Porsche 911), mais verra la participation des tenants du titre Carlos Ghistelinck et David Lieven (Mercedes-Benz 280 SE).Fidèle à son engagement social et humanitaire, le Rallye Maroc Classic honorera sa 19e édition de partenariat avec l’Association d’utilité publique l’«Heure Joyeuse». Véritable opération de levée de fonds en faveur de la lutte contre l’analphabétisme, la mortalité infantile et l’abandon scolaire, la Route du Cœur aura permis de collecter quelque 9 millions de dirhams par le passé, dont 244.000 DH en 2017. Une confiance entretenue entre les deux parties grâce à une traçabilité claire des dépenses et des retombées palpables, surtout dans le monde rural.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mattis suscipit ut ut quis, sem, nec odio Nullam accumsan vel,