Najia Ounassar élue présidente de l’AIH Agadir

 Les professionnelles de l’hôtellerie d’Agadir viennent d’élire, la semaine dernière une femme aux commandes de l’Association de l’industrie hôtelière d’Agadir (AIHA). La nouvelle présidente n’est autre que Najia Ounassar. La jeune femme officiera à ce poste en remplacement de Mohamed Chafik Mahfoud Filali, directeur général de l’hôtel Kenzi Europa à Agadir.

Pour rappel, Najia Ounassar dispose d’une expérience de dix ans en tant que directrice générale de l’hôtel Atlantic. Il s’agit d’une entreprise familiale qu’elle a rejointe en 1986 après avoir effectué des études en management et un master en entrepreneuriat et développement des PME. Selon la nouvelle présidente de l’AIHA : « Après la guerre du golfe et le marasme qu’a subit la destination, j’ai compris la nécessité d’adopter une démarche client, approche qui ne m’a plus jamais quitté ». Son travail et ses efforts ont été fructueux. Et d’ajouter qu’après avoir réussi à faire monter en standing l’établissement qu’elle dirige, l’hôtel est passé en effet de deux à quatre hôtels. ‘’Aujourd’hui je suis fière que cet établissement affiche la meilleure note des commentaires sur bookink.com’’, poursuit-elle.

En plus de son activité professionnelle, Najia Ounassar est connue pour son militantisme dans l’associatif. Ce qui lui permis d’y puiser une grande source d’énergie, d’inspiration, de motivation et surtout beaucoup de plaisir. Mme Ounassar a également occupé le poste de secrétaire générale de l’AFEM (section Agadir) en 2005. Elle a aussi officié pendant quatre mandats, depuis 2009, en tant que secrétaire générale et vice présidente de l’antenne régionale du tourisme au sein de la CGEM Souss Massa. Aujourd’hui, elle demeure la vice-présidente générale de cette antenne.

Auparavant, cette professionnelle du tourisme a été secrétaire générale de l’AIHA, durant quatre mandats. Actuellement, elle est la première femme à l’échelle du Royaume à occuper ce poste dans l’histoire des associations régionales de l’industrie hôtelière, souligne-t-elle, non sans fierté. Najia Ounassar doit, illico presto, retrousser les manches  pour s’attaquer à son premier chantier qui consistera à rassembler ses équipes et surtout les hôteliers entre eux. L’objectif est d’avoir une association sectorielle forte avec du poids de manière à mieux défendre les intérêts communs, rappelle-t-elle.

Il s’agit de la mise à niveau des hôtels avec le nouveau classement des EHT (Etablissements d’Hébergement Touristique), dont les décrets d’application vont être publiés incessamment. Il convient également d’améliorer le management et hausser au plus haut niveau la qualité au sein des établissements à travers la formation du personnel. Il est également question de prendre le train en marche de la digitalisation pour une meilleure performance et de développer la durabilité des établissements. Ce qui lui permettra enfin de trouver des solutions à la problématique des hôtels en difficultés à travers des moyens de financements adaptés pour la rénovation d’une grande partie du parc hôtelier, explique Najia Ounasser. Pour ce faire, elle dit vouloir travailler en synergie avec tous les acteurs et collectivités locales concernés.

Concernant ces chantiers, l’AIH Agadir devrait pouvoir compter sur un accompagnement de la Fédération nationale de l’Industrie Hôtelière (FNIH), à laquelle elle est rattachée, à travers le contrat programme signé entre la FNIH et le ministère de tutelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mi, ultricies lectus mattis Nullam commodo nunc odio