LA PROVINCE DE KHENIFRA SE DEMARQUE ET ORGANISE : UN ATELIER PARTICIPATIF DE REFLEXION SUR LE PROJET DE DEVELOPPEMENT D’UN NOYAU UNIVERSITAIRE A KHENIFRA

Vendredi 01 février 2019 prochain ; la salle des conférences de la Province de Khénifra sera au rendez-vous avec la cérémonie d’ouverture officielle des travaux d’un atelier participatif de réflexion sur le projet de développement d’un noyau universitaire à Khénifra organisé les vendredi et samedi 01 et 02 février 2019 par la Province de Khenifra en partenariat avec le conseil provincial et le conseil Urbain de Khénifra.

Porté de manière volontariste par les Autorités et les élus de la Province de Khénifra, ce projet de développement d’un noyau universitaire à Khénifra connaît actuellement une phase de réflexion active et de maturation qui incite à le sortir du cadre dans lequel il a évolué jusqu’à présent pour l’insérer dans un processus qui soit à la fois plus inclusif et plus global dans sa conception. Cette démarche selon ses initiateurs ; se devait, pour progresser et aller de l’avant d’être plus ouverte et plus inclusive en s’ouvrant sur son environnement socio-économiqueet en impliquant de nouveaux acteurs institutionnels pour porter ce projet tant attendu dans la région. De même qu’étant plus ambitieuse dans sa vision, elle se devait d‘intégrer les nouveaux enjeux territoriaux en lien avec la politique de régionalisation avancée que l’Etat est en train de promouvoir et de mettre en œuvre.

En d’autres termes précise-t-on, il s’agira pour les porteurs de ce projet de franchir un seuil qualitatif dans leur démarche de plaidoyer, en l’élargissant aux autres forces vives de la province (milieux professionnels, milieux académiques et universitaires, les acteurs de la société civile concernés…) et en la fondant sur un plan méthodologique.

Le but ultime de la réflexion en cours selon les organisateurs de cet atelier : est de doter les porteurs du projet de création d’un noyau universitaire à Khénifra, d’outils méthodologiques à même de leur permettre de mener une action de plaidoyer fondée auprès des décideurs gouvernementaux.

C’est dans ce cadre donc, qu’il est prévu d’organiser cette rencontre à caractère scientifique sous la forme d’un Atelier participatif de réflexion autour de la thématique de la création d’un noyau universitaire à Khénifra, qui serait dans un premier temps, constitué de deux ou trois établissements d’enseignement supérieur spécialisés, lesquels viendront s’ajouter à l’EST existante.

Cette rencontre, sera organisée en 3 panels thématiques, et une séance de clôture plénière où seront formulés et énoncés les résultats des travaux des panels, ainsi que les recommandations finales issues de cette rencontre.

Les résultats finaux de cette rencontre seront consignés dans un mémorandum qui servira aux autorités et aux élus provinciaux dans les actions de plaidoyer qu’ils seront appelés à mener ultérieurement, auprès des instances gouvernementales concernées, en faveur de la mise en œuvre de ce projet.

       Ainsi donc et après la cérémonie d’Ouverture des travaux de l’atelier en présence du Gouverneur  de la Province de Khénifra, du président du conseil provincial de Khénifra, de la Secrétaire d’Etat chargée du Développement   Durable ; du Secrétaire d’Etat chargé de la Formation Professionnelle et du Directeur de l’Ecole Supérieure de Technologie de Khénifra ; une première conférence plénière sera animée par Pr Lahcen JENANE, Chercheur universitaire sur « La Province de Khénifra : Attributs géographiques et défis du développement ».

      Aussi, les participants aux travaux de cet atelier seront convié à prendre part aux débats autours des trois thématiques retenues par les organisateurs pour animer les trois panel programmés à savoir :

Panel 1 : Etat des lieux du tissu économique Provincial et Régional : Les vocations économiques actuelles et potentielles des territoires de Khénifra.

      Au cours de ce panel, il s’agira de faire un état des lieux global et de restituer une image aussi préciseque possible du tissu et de l’environnement socio-économiques actuels de la province et de la région de Khénifra, et partant, de mener un débat sur la question des vocations économiques actuelles et sur les vocations potentielles et/ou futures des territoires provincial et régional de Khénifra.

       Plusieurs communications sont prévues pour ce premier panel et porteront sur un « Aperçu général sur le tissu socio-économique de la Province de Khénifra », « L’Agriculture dans la Province de Khénifra : Contexte et adaptation », «L’Agriculture et le développement rural dans la Province de Khénifra », « le Secteur minier à Khénifra: créneau porteur de développement économique et social », « les Potentialités d’investissement dans la Province de Khénifra » et enfin, «  la Diversité et la richesse du patrimoine  naturel et culturel de la province de Khénifra ; Quels enjeux pour le développement d’un tourisme durable ? »

Panel 2 – Etat des lieux du dispositif  académique,  d’enseignement et de formation provincial et régional. 

      Au cours de ce second panel, il s’agira de faire un état des lieux du dispositif académique d’enseignement et de formation professionnelleexistant actuellement aux niveaux provincial et régional. De même qu’il s’agira d’examiner les tendances récentes des flux et des cohortes des diplômés sortants de ce système, en termes d’insertion professionnelle et/ou de poursuite des études supérieures.

Il sera également procédé au cours de ce panel à une évaluation de l’expérience dupremier et unique établissement d’enseignement supérieur existant actuellement à Khénifra : L’Ecole Supérieure de Technologie.

         Les intervenants dans ce second panel consacreront leurs communications à des sujets portant notamment sur : « l’Offre pédagogique au cycle secondaire qualifiant dans la Province de Khénifra », « l’Evolution de l’offre de la formation des techniciens spécialisés au niveau de la Province de Khénifra » et  «l’EST Khénifra, une école engagée dans le développement durable ;Quelles  opportunités  pour sa transformation en école d’ingénieurs spécialisée (métiers du bois, biotechnologie ; Agro-alimentaire, gestion et valorisation des ressources naturelles…) » 

Panel 3 : Les vocations actuelles et potentielles de la région de Khénifra et leurs prolongements possiblesen termes de filières de formations universitaires.

     A  la lumière des résultats des deux panels précédents, il s’agira au cours de cette séance de mettre en correspondance et en corrélation ceux-ci, et de mener une réflexion sur les vocations actuelleset les vocations potentielles et réalisablesdu tissu socio-économique et des territoiresde la région de Khénifra. Et après avoir identifié celles-ci, évaluer les capacités deles traduire et de les adosser à desfilières de formation universitaires à créer et à mettre en œuvre à Khénifra.

       Les communications réservées a ce dernier panel de discussion lors de cet atelier porteront sur : « les résultats  de la veille prospective 2018 », «  Quels besoins en compétences pour accompagner les filières porteuses au niveau de la province de khénifra ? », «  Le Secteur minier : Quels besoins en formation », « la Mobilité internationale : nouveau profil migratoire pour une industrie du savoir », « la Cartographie de la formation touristique au Maroc et analyse des besoins en métiers de tourisme dans la Région Beni Mellal –Khénifra », « la Création d’un institut Supérieur  de Développement Durable à Khénifra, une opportunité de formation dans l’ingénierie  des métiers verts », « l’Institut Spécialisé dans les Métiers de la Santé : une opportunité de reconversion utile des anciens locaux de l’EST et de consolidation et d’optimisation des services du Centre Hospitalier Provincial » et enfin ; «  le Projet de création d’un ’Institut Socio-Culturel et Sportif à Ajdir : un Levier pour le développement de la recherche scientifique et la promotion du capital matériel et immatériel du Moyen Atlas ».

        Après ce, une seconde Séance plénière a été programmée par les organisateurs et portera sur : « les Préconisations pour une démarche de plaidoyer fondée, en faveur de la création d’un noyau universitaire à Khénifra ».

     Au cours de cette séance plénière, une synthèse des résultats des travaux des trois panels sera exposée. De même que seront énoncées les préconisations/recommandations issues de ces mêmes travaux, et qui serviront aux porteurs institutionnels du projet de création d’un noyau universitaire à Khénifra, dans leurs actions futures de plaidoyer auprèsdes instances gouvernementales, pour la réalisation de ce projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donec sem, libero. ut neque. Nullam quis, odio quis