Aéroport d’Errachidia : Atterrissage du premier vol à la nouvelle aérogare

Le 31 janvier dernier, un avion en provenance de la ville spirituelle, Fès, a atterri pour la première fois à la nouvelle aérogare de l’aéroport Errachidia Moulay Ali Cherif, dont la mise en service a été lancée récemment par le roi Mohammed VI.

D’ailleurs, les passagers à bord de ce vol inaugural ont été surpris par l’accueil que leur réservé une délégation officielle composée du wali de la région de Drâa-Tafilalet, gouverneur de la province d’Errachidia, Mohamed Benribag, du président de la région, El Habib Choubani, du directeur du pôle Exploitation Aéroportuaire à l’Office National des Aéroports (ONDA), Hamid Mokadem, de chefs des services extérieurs, des élus et d’autres personnalités.

A cette occasion, Hamid Mokadem a déclaré à la presse présente sur les lieux que la réalisation de la nouvelle aérogare de l’aéroport Errachidia Moulay Ali Cherif s’inscrit dans le cadre du programme visant l’accroissement des capacités d’accueil des aéroports du Royaume et l’amélioration de la qualité des services offerts aux voyageurs locaux et étrangers.

Il a poursuivi que le trafic aérien au Maroc a connu une grande croissance durant les dernières années, précisant que plus de 22 millions de passagers ont utilisé les différents aéroports du Royaume en 2018.

Mokadem a fait savoir que le trafic aérien au niveau de l’aéroport d’Errachidia a été multiplié par deux, entre 2017 et 2018, passant de 18.000 à 36.000 voyageurs, notant que cette aérogare a été construite sur une superficie de 3.500 M2, ce qui permettra d’accueillir jusqu’à 300.000 passagers par an et ainsi contribuer au développement économique de la région de Drâa-Tafilalet et en améliorer l’accès.

Il a également expliqué que la nouvelle aérogare comprend un hall public, une zone d’embarquement sous douane, une zone d’arrivée, un salon VIP, ajoutant qu’elle est notamment dotée de bâtiments administratifs et techniques, d’une unité médicale pour les cas d’urgences, outre l’aménagement de la voie d’accès de l’aéroport et la réalisation d’un parking pour voitures.

Sur le volet budgétaire, la réalisation de la nouvelle aérogare, a nécessité des investissements de l’ordre de 82,10 millions de DH, totalement assurés par l’ONDA, afin de la doter de tous les équipements nécessaires répondant aux normes et standards permettant d’accueillir les voyageurs dans les meilleures conditions conformément aux exigences de l’Organisation de l’aviation civile internationale. Situé à trois kilomètres du centre-ville, l’aéroport Errachidia Moulay Ali Cherif, qui peut accueillir des avions de type « B737 », dessert la ville par des vols réguliers et charters tout au long de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

adipiscing odio venenatis, vel, libero amet, Curabitur massa