Essaouira : Une bonne dynamique de créations d’entreprise

Le nombre de certificats négatifs pour la création d’entreprises, accordés par la délégation provinciale du commerce et de l’industrie d’Essaouira, s’est chiffré à 29 autorisations durant le mois de décembre 2018, contre seulement 14 certificats négatifs durant le même mois de l’année 2017. Par nature juridique des entreprises, les Sociétés à responsabilité limitée (SARL) arrivent en première position avec 23 certificats négatifs, soit 79% du total, alors que les personnes physiques (PP) occupent la seconde et dernière position, avec 6 certificats négatifs, soit 21%, précise le dernier rapport de conjoncture économique établi par la délégation provinciale du commerce et de l’industrie d’Essaouira. Au cours du mois de décembre 2018, le nombre des immatriculations au Registre du commerce auprès du tribunal de 1ère instance de la ville a été de l’ordre de 20. Les personnes physiques occupent la première position avec 11 immatriculations, soit 55% du total, alors que les Sociétés à responsabilité limitée suivent avec 9 immatriculations (45 %).

S’agissant de la répartition territoriale des certificats négatifs délivrés durant la même période, la ville d’Essaouira occupe la première position avec 23 certificats négatifs, soit 79%, suivie des communes territoriales de Tamanar, Aguerd, Imgrad, Moulay Bouzerktoune, Had Dra et Sidi Ishak, avec 6 certificats négatifs (21%). Concernant les secteurs d’activités économiques, le commerce se taille la part du lion avec 10 certificats négatifs, soit 34% du total, suivi du secteur des services, avec 9 certificats négatifs, soit 31%. Quant au secteur du bâtiment et travaux publics (BTP), il occupe la troisième position avec 6 certificats négatifs, soit 21%, tandis que le secteur du tourisme vient en dernier rang avec 4 certificats négatifs (14%).

En termes d’investissements projetés, les autorisations de création d’entreprises accordées durant la même période ont généré un montant qui s’élève à 9,74 millions de dirhams, dont 6% proviennent des investissements étrangers, avec 76 emplois projetés contre seulement 37 emplois au titre du même mois de l’année 2017. La délégation du commerce et de l’industrie d’Essaouira indique, en outre, que durant la même période, quatre marques ont été déposées concernant les secteurs de l’industrie (pharmaceutique), ainsi que des services (sport), relevant, par ailleurs, avoir délivré 10 certificats négatifs pour la création d’enseignes commerciales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sed ut libero ut vel, dolor libero adipiscing