La FNIH démarre l’année sur les chapeaux de roue

L’hôtellerie nationale est sur un bon trend en ce début de l’année 2019. A première vue, c’est un bon point à mettre à l’actif des professionnels de la FNIH. Cette dernière a, en effet, démarré l’année sur les chapeaux de roue, que ce soit au niveau organisationnel, de proximité avec les professionnels du secteur et de restructuration Performance/Qualité …

Cette embellie enregistrée au cours du mois de janvier dernier est de bon augure pour l’hôtellerie nationale. Ceci  est dû, en effet, aux efforts déployés par la FNIH pour redorer l’mage du secteur, avec l’organisation de deux importants séminaires, l’un  à Casablanca, en partenariat avec l’AIH dont le thème avait trait à la digitalisation comme levier de développement dans l’exercice hôtelier. Et l’autre à Al Hoceima, qui a traité de la problématique relative à la sécurité alimentaire dans les établissements hôteliers.

Concernant le premier événement qui a eu lieu au Palace d’Anfa à Casablanca, avec la participation d’environ une centaine de personnes. Le thème débattu lors de ce séminaire est d’actualité et ne cesse de faire couler beaucoup, tous secteurs confondus. Et où il était question des défis de disruption digitale. Ce séminaire a excellé en matière d’organisation et de logistique et ce, durant toute la journée, en présence d’un nombre important de professionnels de l’hôtellerie nationale.

Il faut rappeler que le débat autour du sujet de la digitalisation était enrichissant et constituait l’épine qui a fait tant de mal aux professionnels qui n’étaient pas à jour dans leur  process d’informatisation de leurs outils commerciaux et autres. L’autre point positif est à mettre à l’actif de l’AIH Casablanca qui a fait appel à plusieurs experts en marketing digital en vue de mettre le point sur l’urgence de cette problématique pour être à jour et pouvoir faire face à la  concurrence internationale.

Dans ce sens, Mohamed Saouti, Président de l’AIH Casablanca a souligné l’importance de  cette étape : « Plus qu’un outil de développement, la digitalisation des services hôteliers est une urgence que chaque établissement doit maîtriser dans son business, son organisation, ses relations avec ses partenaires et clients ». Ce qui a incité davantage les professionnels de l’hôtellerie à rencontrer les experts  de l’AIH pour être au parfum de tout ce qui est relatif à la digitalisation des systèmes de commercialisation et de marketing.

Pour ce qui est du séminaire organisé à Al Hoceima, le Président de la FNIH a mobilisé ses confrères hôteliers de la destination, et ceux de Tanger et de Nador. Là la thématique est d’une importance vitale pour le secteur, en l’occurrence la sécurité alimentaire dans les hôtels, faisant appel à d’éminents experts de l’ONSSA pour mieux maîtriser le domaine de la restauration et prévenir toute mauvaise surprise d’intoxication qui ne peut que nuire au secteur de l’hôtellerie et de la restauration en général.

Désormais, la FNIH commence à prendre le taureau par les cornes pour hisser le niveau de la qualité des prestations des établissements hôteliers, ainsi que la modernisation par la digitalisation des services, de commercialisation et de marketing. La fédération ne doit pas s’endormir sur ses lauriers. Au contraire, il leur faut de continuer dans cet élan pour tout le bien de l’hôtellerie nationale et du tourisme en général.

Lors de ce séminaire, le débat a été axé sur la connaissance des bonnes pratiques d’hygiène et de sécurité sanitaire au sein  de la chaîne alimentaire dans les unités hôtelières et leur respect, condition sine qua non pour la maîtrise des risques d’intoxication collective, une véritable nuisance pour l’image de marque de tout hôtel ou restaurant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

commodo vel, Praesent odio pulvinar libero suscipit Sed elit. risus. libero