La section Ifrane de la Ligue des Ecrivaines du Maroc brillent de milles feux

 A l’initiative de la Section Ifrane de la Ligue des écrivaines du Maroc conduite par la Grande Poétesse et écrivaine Amal Berrada, une pléiade de jeunes poètes et poétesses en herbe de la Province d’Ifrane ont été conviés à signer leur premier recueil de poésie collectif, le 16 février dernier, au stand de la Ligue des écrivaines du Maroc participant au Salon International de l’Edition et du Livre organisé du 07 au 17 février 2019, à l’Office des Foires et Expositions de Casablanca.

Tout d’abord, ce recueil de poèmes publié par la section Ifrane de la Ligue des écrivaines du Maroc, avec le concours de la direction régionale du ministère de la culture, est le fruit du concours de poésie organisé à Ifrane par la dite section au mois de mars 2018 dernier. Il comporte toutes les créations poétiques produites par les poètes en herbes de la province d’Ifrane participant à ce concours et représentant les différents établissements scolaires de la Province.

 A cette occasion, il y a lieu de signaler que la 25ème édition du Salon International de l’Edition et du Livre de Casablanca, du 7 au 17 Février 2019, organisée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, par le ministère de la Culture et de la Communication a été marquée par la signature d’autres œuvres littéraire et poétiques produites et réalisées par des écrivaines et poétesses membres de la Section Ifrane de la Ligue des écrivaines du Maroc avec à leur tête la présidente de la section, en l’occurrence Pr Amal Berrada.

 En effet, cette dernière a signé, le 15 février dernier au SIEL 2019, son nouveau livre intitulé « Eclat de Rêves » qui, selon Pr Ahmed El Alaoui, Enseignant  Formateur et Journaliste qui a préfacé l’œuvre, est «Une agréable invitation à périple, à la fois, initiatique et purgatif.  Il ouvre de nombreuses lucarnes sur les choses de la vie qui marquent tout individu en papillonnant entre tristesse et joie, déception et espoir, amour et aigreur.  Une sensation de béatitude et de paix de l’âme accompagne la découverte des images qui suintent telle une limpide eau de roche ».

 Et d’ajouter que « les idées et les mots, les lamentations et les reproches, les sonorités et les couleurs s’entrelacent dans un enchevêtrement tantôt brutal, tantôt doux pour engendrer un cri féminin à la face de l’humanité, une révolte calme contre tous les maux de la société.  Elle clame haut et fort les droits de la femme et de l’enfant.  Elle fustige le temps qui fait des ravages et plonge dans une nostalgie des années écoulées avec ses joies éphémères et ses espoirs inassouvis ».

 Quant à la troisième œuvre signée audit SIEL 2019, elle revient encore une fois à la poétesse Amal Berrada avec son recueil intitulé « Conte de fée poétique », alors que la quatrième œuvre éditée en langue arabe est un roman qui revient au Pr Hassania Alaoui Ismaïlia intitulée : « Pont »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ultricies eleifend sit eget odio elit. ut consectetur et, Praesent quis,