Attijariwafa bank organise le VIème FIAD

Après le succès des précédentes éditions, la 6ème édition du Forum International Afrique Développement (FIAD) sera organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, les 14 et 15 mars prochains à Casablanca, sous le thème « Quand l’Est rencontre l’Ouest ». Lors d’une conférence de presse tenue, le 21 février dernier à Casablanca, le groupe Attijariwafa bank a dévoilé le programme du FIAD 2019.

Pour cette édition 2019, il sera question de la problématique de l’intégration régionale et des enjeux de croissance du continent, avec la rencontre est-ouest, deux régions du continent qui ne se parlent pas, selon le Président du groupe Attijariwafa bank, Mohamed El Kettani.

Quant au programme de cet évènement, Mohamed El Kettani a déclaré que ce Forum est organisé dans un contexte où l’Afrique est devenue au centre de toutes les stratégies des opérateurs économiques mondiaux. Et d’ajouter : « C’est l’une des rares zones qui recèlent un potentiel de croissance important pour les décennies à venir ».

Ainsi, la thématique du forum choisie pour cette édition « Quand l’Est rencontre l’Ouest » n’est pas fortuite. Selon El Kettani : « Il y a un décalage culturel entre l’est et l’ouest. Les deux parties du continent ne se parlent pas au niveau du commerce et des investissements. A Attijariwafa bank, il nous a semblé bon de commencer à raisonner globalité. D’où le choix du thème de ce FIAD 2019 ».

Cet événement africain par excellence connaitra divers panels, à savoir : l’intégration intra-régionale, la jeunesse du continent, l’entrepreneuriat féminin ainsi que le « Positive Impact », un concept porté par Al Mada, actionnaire de référence de la banque.

A travers ce forum, Attijariwafa bank veut participer à l’accélération de l’intégration africaine. Un domaine où le continent est à la traîne. Pour le PDG du groupe : « L’Afrique est un continent qui n’est pas très fortement intégré. En Europe, 64% des exportations se font à l’intérieur de l’UE. En Asie, ce taux est de 59%. En Afrique, nous sommes à peine à 18% ».

Le FIAD 2019 connaitra, la participation d’environ 1500 opérateurs économiques et institutionnels de plus de 30 pays, dont des dizaines de ministres africains et de responsables publics.

Par ailleurs, en marge de cet événement, un marché de l’investissement et rencontres d’affaires seront organisés. Lors de cette édition, sept pays sont à l’honneur: Rwanda, Ethiopie, Kenya, Cameroun, Mali, Cote d’ivoire, Egypte, en plus du Maroc qui fait partie pour la première fois du marché de l’investissement.

En outre, plusieurs rencontres BtoB et BtoG (business to governement) sont également au programme de ce forum qui, selon El Kettani, est le « le point d’orgue de ce Forum ». Et  d’ajouter : « Des milliers de rencontres sont organisées. Ces prises de rendez-vous de 20 minutes permettent aux opérateurs en une journée et demi d’avoir entre 5 à 10 rendez-vous de travail ». A savoir, également, que durant les cinq dernières éditions (2010 à 2017), l’espace B2B compte plus de 17000 rendez-vous d’affaires, notamment dans les secteurs des industries agroalimentaires, le BTP et le commerce.

Pour rappel, l’émulation grandissante des opérateurs économiques pour le forum a permis la création du Club Afrique Développement en 2016, avec comme vocation de fédérer structurellement cette dynamique. Selon le PDG du groupe bancaire, le Club Afrique Développement a entamé depuis, 15 missions multisectorielles dans 10 pays du continent à travers le réseau du groupe Attijariwafa bank, avec la participation  de plus de 2000 chefs d’entreprises de 12 pays africains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dictum massa eget elit. id, vel, dolor. libero commodo tempus diam venenatis