Wafasalaf : “Les métiers ont-ils un genre ?”

A l’occasion de la 5ème édition de son cycle de conférences annuel, Wafasalaf lance le débat sur la question des genres dans l’exercice des métiers. Lors d’une conférence de presse organisée, le 19 mars 2019 à Casablanca, en lien avec la Journée internationale des femmes, l’organisme de crédit à la consommation a réuni des intervenants de renommée internationale pour débattre du sujet.

Cette initiative a pour objectif, comme chaque année, d’agiter les idées afin de contribuer à faire bouger les lignes sur la question des genres en milieu professionnel, souligne Badr Alioua, Président du directoire de Wafasalaf lors de son allocution. Ce dernier a été précédé par Mohamed El Kettani, président directeur général d’Attijariwafa bank, qui n’a pas tari d’éloges envers le genre féminin, notamment sur le plan professionnel.

Mohamed El Kettani a annoncé à l’assistance que parmi les milliers de collaborateurs d’Attijariwafa bank, les femmes représentent près de 43%, et ce taux est appelé à augmenter pour atteindre ou dépasser les 50%. Il a ajouté qu’outre l’abnégation et le sérieux, celles-ci disposent d’une intuition  managériale qui leur permet d’atteindre les objectifs tracés.

De son côté, Badr Alioua a souligné que les enjeux de diversité et de parité sont au cœur des engagements de Wafasalaf. L’entreprise  compte à ce jour plus de 53% de femmes parmi ses effectifs, indique-t-il. Et d’ajouter que la femme a été distinguée à plusieurs reprises pour ses réalisations en matière de diversité, notamment lors de sa première labellisation RSE par la CGEM en 2014. Ainsi dès qu’elle a initié ce cycle de conférences en 2015, l’événement s’est depuis imposé comme un rendez-vous incontournable au mois de mars.

Pour Badr Alioua : « Notre cycle de conférences annuel a vocation à porter dans le débat public des questions-clés, non pour notre seule entreprise mais pour toute la société. La question soulevée cette année en témoigne : interroger les préconceptions associées à certains métiers, c’est œuvrer pour l’épanouissement individuel et donc la réussite collective. C’est aussi préparer notre société aux défis de demain qui exigeront notamment de s’ouvrir et s’adapter aux besoins nouveaux ».

En effet, cette 5ème édition du Cycle de conférences a fait se cohabiter des prises de parole variées, à l’image des intervenants à cet événement. Et notamment, avec un témoignage de Kawthar Benatia, Commandant de Bord à Royal Air Maroc, relatif à son expérience de la problématique des genres dans l’exercice de son métier, qui a été suivi d’un débat sur les enjeux de la mixité dans l’exercice des métiers.

Un panel d’expertes internationales et un sociologue a exploré les causes du manque de mixité de certaines professions, l’importance d’y remédier et les moyens d’y parvenir. Ainsi, lors de son intervention, la conférencière Narjis Hilale, auteur de La trousse de survie de la femme en entreprise, a partagé avec l’audience son analyse des évolutions en cours, à la faveur notamment des bouleversements technologiques qui font émerger de nouvelles compétences et de nouveaux métiers.

Parmi les autres intervenants qui ont débattu du sujet, l’on cite Anne-Gaël Ladrière, Consultante en stratégie de marque et experte des enjeux de la diversité. Elle a notamment évoqué l’émancipation de la femme, qui a été portée par la société, est sur le bon chemin en comparaison avec plusieurs pays africains et asiatiques, tout en soulignant que la réalité sur le terrain n’est pas encore à la mesure des textes promulgués, loin pour elle le cliché stéréotypé, car que ce soit la femme ou l’homme, il est évident que chacun a y gagner de l’autre avec la parité des chances …, qui selon elle, la question de la femme au Maroc est tributaire de la politique publique aménagée. Ont participé également à ce débat, Leila Rhiwi, Représentante du Bureau Multi-pays de l’ONU Femmes pour le Maghreb, Ghizlaine Elmanjra, Présidente de la commission entreprenariat social de la CGEM et DG de Moroccan Origin, et Narjis Hilale, Professeur, executive coach et auteur du livre « Woman’s Essential Box for the Corporate World », ainsi que Mehdi Alioua, Sociologue et professeur chercheur à l’Université Internationale de Rabat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

eget mi, risus consectetur quis libero pulvinar dapibus fringilla ultricies quis, Sed