« Regard sur le palmier de Marrakech », une exposition photos identitaire

L’artiste photographe Mohamed Boussacsou présentera une exposition de photos temporaire au Musée Mohammed VI pour la civilisation de l’eau au Maroc-aman à Marrakech, sous le thème «Regard sur le palmier de Marrakech » et ce, à partir du 30 mars jusqu’au 30 mai 2019. Le Vernissage est programmé dans la soirée du 30 mars 2019.

Selon le communiqué des organisateurs, cette exposition de l’artiste photographe Mohamed Boussacsou, dont l’intitulé est  » Regard sur les palmiers de Marrakech  » est une manière de fêter l’une des composantes majeures de l’identité de la ville de Marrakech, ville et oasis de palmiers, dont les racines remontent aux temps des bâtisseurs de la cité ocre.

Cette initiative est née d’un long et minutieux travail, qui a permis à l’artiste de bien saisir et révéler l’esthétique du palmier, à travers le cycle des saisons, depuis l’aurore jusqu’au crépuscule, poursuit la même source. De cette façon, toutes les manifestations esthétiques du palmier livrent leurs secrets à l’artiste, révélant en même temps les relations que le palmier entretient avec la lumière, le ciel, l’atmosphère et le degré de la coloration de cet arbre avec l’ombre, selon les organisateurs.

En termes d’esthétique, l’exposition montre l’état des palmiers, oscillant entre beauté et misère. Elle appréhende la conscience sur le danger que court ce patrimoine naturel, en perdition. C’est pourquoi cette exposition a pour principal objectif de faire découvrir la beauté du palmier, et de montrer sa nécessité dans l’écosystème de l’oasis. Pour le visiteur, l’exposition inspire à éduquer l’œil à regarder vers le haut, pour une meilleure jouissance et pour libérer le regard à l’horizon de la ville ocre.

Pour les initiateurs, c’est ainsi que l’esprit de l’actuelle exposition est en harmonie avec les objectifs tracés du Musée Mohammed VI pour la civilisation de l’eau au Maroc-Aman. En effet, ce musée s’assigne pour objectif d’initier au respect de l’écologie, en insistant sur la valeur civilisationnelle des pratiques de gestion de l’eau au Maroc. Le destin des palmiers est l’un des soucis majeurs du Musée de l’Eau. Une bonne cause à renouveler incessamment …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

risus lectus pulvinar Aenean Phasellus elit. dapibus