5ème édition du Forum annuel de l’ARTT Casablanca-Settat La transition énergétique et la mobilité durable, en question

L’Association régionale des transporteurs touristiques de la région (ARTT) de Casablanca-Settat organise, le 24 avril 2019 au siège de la Chambre de commerce et d’industrie espagnole à Casablanca, la cinquième édition de son Forum annuel. Le thème de cette édition « La transition énergétique et mobilité durable, quelle opportunité pour le transport touristique ?», est d’actualité, et tombe à point nommé pour débattre de la question énergétique et la mobilité sous toutes ses formes …

A l’instar des autres secteurs économiques, le débat sur la durabilité et la transition énergétique bat son plein chez les transporteurs touristiques terrestres. Ainsi et concrètement,  le secteur du transport touristique terrestre s’apprête à lancer un projet de renouvellement du parc par des véhicules électriques ou hybrides. Objectif : respecter l’environnement, et aussi réduire les charges des sociétés du secteur du transport touristique.

A travers cette initiative, les opérateurs du secteur espèrent économiser pas moins de 60% entre carburant et charges diverses pour un autocar de 48 places. Lors d’une conférence de presse, organisée, le 17 avril dernier à Casablanca, Fatima Bouabed, déléguée régionale du ministère du Tourisme pour la région de Casablanca-Settat, a déclaré : «Nous sommes dans un secteur de services, où beaucoup de nos clients sont sensibles aux risques environnementaux et leur impact sur la santé. Si l’administration n’anticipe pas, les professionnels doivent prendre le taureau par les cornes ».

Cette cinquième édition du Forum annuel de l’Association régionale des transporteurs touristiques de la région de Casablanca-Settat (ARTTCS) sera axée, essentiellement, autour de la transition énergétique de l’activité dans la métropole économique. Le thème est donc d’actualité pour les professionnels du transport touristique terrestre, qui sont déjà en négociations avec leurs différents partenaires, que sont les départements du Tourisme et du Transport, entre autres.

Dans ce contexte, le président de la Fédération nationale du transport touristique terrestre (FNTT), Othman Cherif Alami a annoncé : «La transition énergétique du secteur va se faire, entre 2020 et 2025, où près du quart de notre parc d’autocars sera électrique. Il nous reste juste à définir le cadre fiscal et préparer les infrastructures nécessaires, notamment les stations de recharge de ces véhicules. Nous avons besoin d’un vrai partenariat public-privé afin de baliser le terrain convenablement». Et de poursuivre : «Les constructeurs implantés au Maroc font déjà le tour du marché et le premier mini-van électrique fera son entrée sur le marché marocain dès l’année prochaine».

Dans ce sens, Othman Cherif Alami demeure optimiste sur l’aboutissement d’autres chantiers, en lançant : «Du nouveau est attendu avant la fin du Ramadan prochain. Ainsi, le cahier des charges de la profession sera complètement revisité, les opérateurs auront même droit à une prime à la casse. Et d’expliquer : «L’actuel cahier des charges est devenu une source de plusieurs blocages, puisqu’il n’est plus dans l’esprit de facilitation offerte par le digital. Nous avons absolument insisté sur ce point et le ministre du Transport devrait prochainement nous inviter à élaborer et signer un contrat-programme, avec un fonds pour la prime à la casse. Afin de permettre aux professionnels de renouveler leur parc et booster ainsi les investissements dans notre secteur».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sit vel, diam Donec justo ipsum risus id, sed elementum