Le site archéologique de Lixus renaît de ses cendres

Enfin ! Vaut mieux tard que jamais, l’antique site de Lixus a, désormais, son centre d’interprétation. Au fait, le 20 avril dernier, Mohamed Laâraj, ministre de la culture et de la communication, a présidé la cérémonie d’inauguration du centre d’interprétation du site archéologique de Lixus. Cet événement tombe à point nommé à l’occasion de la célébration du mois du patrimoine 2019.

Cette cérémonie inaugurale a eu lieu dans une ambiance festive, et a vu la présence des représentants des autorités locales et du monde culturel. Cette manifestation est une aubaine pour cette ville antique dans la province de Larache. Ce merveilleux site a été classé patrimoine national par le décret n°2.00.199 du 17 février 2001i13 Dou Al Kaida 1421). Selon le ministre de la Culture et de la Communication : «le site de Lixus dispose de tous les composantes et les qualifications d’un patrimoine mondial. Il nous place devant une grande responsabilité qui requiert une approche appropriée pour préserver son authenticité au profit des générations futures et assurer une réhabilitation et une meilleure connaissance du site».

Pour ce dernier, l’importance de cet événement va permettre d’entamer une nouvelle étape dans la gestion des sites archéologiques au Maroc. A ce propos, le ministre a rappelé l’engagement de son département à poursuivre ses efforts pour faire du site Lixus un lieu de rayonnement culturel et archéologique et sa consécration sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

Dans ce sens, le ministre a souligné qu’il était convenu «la mise en place d’un programme de fouilles annuel sur le site», et d’ajouter que parmi les projets programmés dans le cadre de la mise en valeur de la ville antique, la création d’une nouvelle porte d’entrée pour y faciliter l’accès au niveau de l’autoroute. Ce qui suggère, incessamment, d’autres travaux d’aménagement dans le site.

Par ailleurs, l’aménagement de ce nouveau centre a été tiré d’expériences d’autres pays, pionniers en matière de préservation et réhabilitation de patrimoine archéologique. Pour Hicham Hassini, le conservateur du centre : «Il faut, ensuite, doter le centre d’une infrastructure de gestion sur place. Ce nouveau complexe est composé des espaces d’exposition des objets archéologiques et autres, une salle de conférence et des bureaux administratifs en vue de faciliter la visite du public sur le site, mais aussi de l’informer sur son histoire et son importance patrimoniale».

Les responsables de la gestion dudit site, ont saisi l’occasion de l’inauguration de ce nouveau centre en organisant une visite au site archéologique de Lixus. Il s’avère que sa création date du XIIème siècle av. J.-C. sur 60 ha. Les visiteurs ont pu découvrir des vestiges des usines spécialisées dans les salaisons de poissons, un ancien complexe industriel qui fut le plus grand de toute la Méditerranée à l’époque romaine. Ensuite ces derniers se sont rendu à l’amphithéâtre de Lixus, où une un groupe de Marocains et Espagnols a animé des spectacles. Selon les responsables, ce site est considéré comme «l’unique monument de spectacle dans un site antique marocain». Et où des visiteurs ont pu découvrir de visu des lettres latines scultées sur des pierres des gradins de cet amphithéâtre. Il paraît que ce sont probablement des initiales de noms de notables lixitains qui avaient l’habitude de réserver leurs places pour assister à des spectacles. Néanmoins, c’est une heureuse nouvelle de voir l’antique site archéologique de Lixus renaître de ses cendres pour faire rayonner la province de Larache. C’est également une aubaine pour le tourisme culturel dans cette province.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

et, fringilla id, elit. ut venenatis porta. Phasellus luctus Aliquam