Tennis : Maria Sakkari remporte le 19è Grand Prix Lalla Meryem

Le Grand Prix SAR la Princesse Lalla Meryem de Tennis s’est terminée en apothéose pour la Grecque María Sakkari. Elle a eu le luxe et le mérite de remporter son premier sacre au Maroc à l’occasion de ce Grand Prix qui est à sa 19e édition.

Organisé tout au long d’une semaine au club USCM des Cheminots à Rabat, ce GP Lalla Meryem est revenu en fin de compte à la Grecque María Sakkari qui a renversé la Britannique Johanna Konta, en trois sets et 1h57mn de jeu.

 Après avoir perdu le premier set, 2-6 et été breakée lors du deuxième, Sakkari a su se ressaisir aux moments les plus importants pour revenir au score et empocher cette manche 6-4. Le troisième set qui s’est déroulé, presque, à sens unique a été finalement bouclé par Sakkari (6-1).

 Il s’agit là de la première victoire d’une tenniswoman grecque dans ce rendez-vous marocain, depuis sa création en 2001. C’est donc une première belle victoire pour Sakkari qui a confirmé son mérite depuis le début de la compétition en prenant le meilleur sur des tenniswomen de haute qualité dont la Belge Elise Mertens (tenante du titre, 18è joueuse mondiale et N° 1 du tournoi), qu’elle a dominée au cap des quarts de finale. Au bout d’un vrai bras de fer d’une heure 52min, Sakkari a empoché le premier set (6-4), avant de boucler le deuxième, face à une Mertens diminuée physiquement, au jeu décisif 7-6 (7/2). Au dernier carré, Sákkari a battu une autre joueuse belge, Van Uytvanck, en deux sets ( 6-4, 6-4) pour rejoindre en finale Johanna Konta qui s’était qualifiée au détriment de l’Australienne Ajla Tomljanovic en deux sets également 6-2, 7-6 (9/7), après plus d’une heure et demie de jeu.

Dans l’épreuve du double, les Espagnoles Maria José Martinez et Sara Sorribes Tormo s’étaient imposées en finale face à la paire composée de la Géorgienne Oksana Kalashnikova et l’Espagnole Georgina García Pérez (7-5,6-1).

La cérémonie de clôture de remise des prix de ce rendez-vous a été présidée par le président de la Fédération royale marocaine de tennis et du Comité national olympique marocain, Fayçal Laraichi, qui a remis le trophée de vainqueur à la joueuse grecque Maria Sakkari.

C’est ainsi qu’a pris fin ce rendez-vous tennistique  féminin au Maroc et qui reste le premier à l’échelon africain des tournois inscrits dans le calendrier de la Fédération internationale de tennis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

felis risus. vel, ultricies et, Nullam eget velit, ante. id, ut