Etablissements alimentaires : Le contrôle va bon train

A la veille du mois sacré de Ramadan, le ministère de la Santé a publié une circulaire où il appelle les directeurs régionaux de la santé à renforcer les activités de contrôle des établissements alimentaires durant le mois sacré. Une initiative prise pour contrecarrer les vendeurs à la sauvette et autres points de vente qui ne respectent pas les normes d’hygiène en vigueur selon les standards internationaux.

Objectif : la protection de la santé des consommateurs durant ce mois sacré où les vendeurs de denrées alimentaires foisonnent dans tous les quartiers des villes marocaines. La finalité consiste également à prévenir l’apparition de maladies liées aux aliments, principalement les toxi-infections alimentaires collectives (TIAC) dont l’incidence a augmenté ces dernières années de manière significative.

La même circulaire fait état que l’analyse des résultats des investigations effectuées durant l’éclosion des TIAC l’année précédente avait montré que le principal facteur qui déclenche ces intoxications ou infections est dû au non-respect des règles élémentaires d’hygiène dans les lieux de restauration collective, des points de vente et autres établissements alimentaires.

A cette occasion, pour éviter toute hausse des cas d’infections dues aux TIAC, le ministère appelle les directeurs régionaux à mettre en œuvre les actions citées dans la circulaire de l’année précédente. Il s’agit de la participation de manière active aux commissions locales mixtes de contrôle, l’activation des cellules locales de veille sanitaire pour cerner, de façon urgente les épisodes de TIAC et coordonner au sein de ces cellules les activités de contrôle avec les services concernés, sans pour autant omettre la sensibilisation des professionnels et de la population générale sur le respect des bonnes pratiques d’hygiène lors de la préparation et de la manipulation des denrées alimentaires.

A cet effet, le ministère recommande de promouvoir l’utilisation du numéro de téléphone économique «Allo Veille» : 0801 0047147 et d’établir un registre de tous les cas de TIAC durant Ramadan pour être au parfum de la situation actuelle en la matière.

Par ailleurs, tous les directeurs régionaux de la santé sont tenus de transmettre à la direction de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies un bilan des activités entreprises dans le cadre de ces contrôles juste à la fin du mois sacré de ramadan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facilisis id Donec id, ut porta. odio