Soirées Ramadanesques Prestigia au service de l’Art et de la Culture

Créée en 2015, la galerie de l’immobilier Prestigia Anfa a toujours contribué à la promotion de l’art et la culture en général. Ce qui lui permet d’être un révélateur  de la richesse culturelle du Maroc à travers une programmation variée qui met à l’honneur toute la diversité et la noblesse du patrimoine national.

En effet, en organisant moult expositions d’art, des concerts de musique et de bien d’autres manifestations culturelles, ce qui  témoigne de la volonté de ladite galerie de partager  avec un public toujours plus nombreux toute cette richesse culturelle. Ainsi, après le succès qu’ont connu  les deux éditions précédentes des After-Ftours, Prestigia renouvelle son engagement d’animation culturelle durant le mois sacré de Ramadan en collaboration avec l’Association de ‘’Dar Al  Ala’’, en proposant un nouveau programme qui fera voyager les mélomanes de la musique andalouse.

La galerie de l’immobilier Prestigia Anfa est construite sur trois niveaux et où sont exposés l’ensemble des programmes du leader de l’immobilier de luxe au Maroc. Située en plein cœur de Casablanca, La galerie expose des programmes Prestigia dans un style contemporain et avant-gardiste.  La galerie de l’immobilier Prestigia Anfa allie beauté architecturale, évolution technologique et matériel high-tech, qu’elle met souvent au service de l’Art en particulier et de la culture en général.

Au menu, une programmation riche et variée. La galerie abritera ainsi plusieurs représentations et spectacles à partir de 21h30 selon le programme suivant :

  • Jeudi 09 mai : Ensemble Dar Al Ala, chorale de musique andalouse

L’Ensemble Dar Al Ala, orchestre constitué de mélomanes passionnés et amateurs de musique andalouse, donnera un concert unique pour le lancement de cette nouvelle édition des soirées ramadanesques de Prestigia. Depuis la création en 2011 du Musée Dar Al Ala par l’Association des amateurs de la musique andalouse, l’Ensemble Dar Al Ala contribue avec une grande fierté à la sauvegarde et à la perpétuité du patrimoine musical arabo-andalous.

  • Mardi 14 mai, Moulay Abellah Ouazzani

Moulay Abdellah Ouazzani, grand érudit et figure incontournable du soufisme au Maroc, incarne cette culture porteuse de valeurs d’ouverture, d’humanité et de reconnaissance de la diversité. A cette occasion, l’assistance est invitée à assister à sa conférence sur le thème du vivre ensemble et de la tolérance, qui sera suivie d’un concert sur la musique soufie. Cette soirée spirituelle promet d’être mémorable.

  • Vendredi 17 mai, Chorale des écoles Louis Massignon & El Jabr

Les jeunes choristes de la Chorale des écoles Louis Massignon (encadrée par  le professeur et artiste Ahmed Merbouh) & El Jabr donneront un spectacle sous le thème de la tolérance et du partage. Les férus et amateurs de cette musique auront l’opportunité de découvrir de jeunes chanteurs en herbe qui feront voyager tous les amoureux de la musique.

  • Mardi 21 mai, Orchestre Hadarates de Tétouan et Chaouen

La « Hadra » est une musique  religieuse porteuse d’histoire et chantée par une troupe féminine ’’les Hadarates’’. Ce spectacle mêle le chant des Musiques Gharnatis de Tétouan et Chaouen et les poésies glorifiant les vertus du prophète Mohammed (PSL). La beauté des voix de ces femmes et de leurs costumes traditionnels ne manqueront de nous emporter dans l’histoire profonde du nord du Maroc. 

  • Jeudi 23 mai, Ensemble Dar Al Ala & Chorale David Kinor

La chorale « David Kinor Maroc », groupe de musique qui chante en hébreu et en arabe perpétue la tradition millénaire du chant arabo-judéo-andalou. La chorale se produira avec l’ensemble Dar Al Ala dont la volonté commune est de pérenniser l’héritage musical culturel et sauvegarder cet art musical séculaire, témoin de la richesse de notre identité.

  • Jeudi 30 mai, Marouane Hajji

Passionné de musique classique, arabe, turque ou de jazz, il prône la promotion du riche patrimoine musical, soufi et andalous marocain, en partant notamment sur les fusions. Grâce à la beauté de son chant, à la puissance de sa voix et l’originalité de son talent, Marouane Hajji a reçu en 2014 le titre d’ambassadeur de la musique sacrée du monde, au palais des Beaux Arts à Bruxelles, en Belgique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

elementum ut mi, ipsum ut et,