Marrakech: Le Projet de la station d’Oukaïmeden à l’étude

Le ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie sociale, Mohamed Sajid, a présidé une réunion, le 23 mai dernier au siège de la wilaya de la région de Marrakech-Safi, consacrée à l’examen du projet de développement de la station d’Oukaïmeden dans la province d’Al Haouz.

Objectif : Eriger ladite station en une destination touristique durable en renforçant son attractivité auprès des touristes marocains et étrangers.

Avec comme finalité, attirer chaque année 500.000 touristes marocains et étrangers à l’horizon 2030. Selon les recommandations des experts : « Sans aller vers des projets d’infrastructures gigantesques pour l’Oukaïmeden, il suffit de mettre en tourisme les terrains et développer la station par rapport à son espace naturel en pensant à un aménagement dans le respect et la sobriété des lieux ».

En effet, Comme le disait, une fois de passage dans la région, le directeur du cluster Montagne Development de France, Benoit Robert : « Pourtant si sublimes et porteuses d’un fort potentiel touristique, les montagnes du Haouz et de l’Oukaimeden sont sous-exploitées et laissées à l’abandon ».

Ont été présents à cette réunion, le wali de la région Marrakech-Safi, gouverneur de la
préfecture de Marrakech, Karim-Kassi Lahlou, le président du conseil de la région, Ahmed Akhchichine, le gouverneur de la province d’Al Haouz, Rachid Benchikhi, le directeur général de la SMIT, les présidents du conseil provincial d’Al Haouz et du conseil communal de l’Oukaïmeden, les représentants des administrations et des services extérieurs concernés, des élus et des acteurs opérant dans le secteur touristique.

A cette occasion, le ministre a fait une allocution où il a exposé la stratégie relative à la promotion de la station d’Oukaïmeden. Celle-ci a été proposée par un bureau d’études spécialisé pour le compte de la Société marocaine d’Ingénierie touristique (SMIT) et sous la supervision du ministère.

Il s’agit d’élaborer un plan de développement de la station, à même de contribuer au renforcement de son positionnement, d’ouvrir de nouvelles perspectives et de garantir une dynamique et une animation durables tout au long de
l’année, pour ainsi ne pas se contenter des activités occasionnelles se limitant à la période des chutes de neiges qui ne dépasse guère les quatre mois, dixit Mohamed Sajid.

Ayant une approche intégrée, cette stratégie englobe toutes les composantes de la station, à savoir la mise à niveau de la zone, l’amélioration des routes et la qualité des prestations et activités qui seront offertes au niveau de la station, outre la manière d’y programmer la réalisation de projets à l’horizon 2030 en vue d’attirer près de 500.000 touristes chaque année, selon un communiqué des responsables locaux.

Pour ce faire, l’étude et l’examen de ce projet, devrait avoir des retombées touchant à tous les volets (économique, technique, touristique, culturel, sportif et écologique) ainsi que les standards de sécurité et les accessibilités, tout en veillant à la préservation du patrimoine matériel et immatériel dont regorge la région du Marrakech-Safi.

Les différents intervenants ont été unanimes, lors de cette réunion, pour souligner l’importance dudit projet et ses retombées positives à tous les niveaux, tout en insistant sur la nécessité de l’implication de l’ensemble des acteurs, dans le cadre d’une approche participative.

Une condition sine qua non pour assurer la réussite de cet important chantier régional qui se veut un projet structurel susceptible de donner une forte impulsion à l’activité touristique sur les plans local, régional et national et de hisser sa compétitivité parmi les autres destinations nationales et internationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mattis nunc eleifend risus ipsum sem, leo.