Kenitra à l’Honneur à la Fête de la Fraternité 2019 d’Evreux en France

     Découvertes culturelles, culinaires, musicales, artistiques … ont été au menu de la traditionnelle fête de la Fraternité organisée, le 25 mai dernier dans la ville d’Evreux en France, qui a accueilli cette année quatre nouvelles délégations d’Afrique noire et du Maghreb dont le Maroc représenté par la ville de Kenitra.

     Lors de cette évènement organisé encore cette année sur le pré du Bel-Ebat au lieu du Général-de-Gaulle, à l’origine du partenariat de coopération lancé par le service Jumelage de la Ville d’Évreux, la fête de la Fraternité 2019 a mis à l’honneur la Guinée Bissau et les trois villes africaines : Zinguinchor pour le Sénégal ; N’Gaba (agglomération de Kinshasa) pour la RDC  et la ville de Kenitra représentant le Maroc.

     Les « fondamentaux » de cette Fête de la fraternité d’Evreux à succès sont restés les mêmes et chaque stand a représenté un pays ou un territoire français d’outre-mer avec pour ambition de faire découvrir sa culture, via des dégustations culinaires, mais aussi des photographies, des cartes, des objets d’art et objets traditionnels, des animations ou encore des démonstrations. Une trentaine de pays ou régions du monde ont été représentées lors de cette fête.

       Lors de cet évènement, une convention de jumelage a été signée entre la ville d’Evreux et la ville de Kenitra dans l’objectif de développer la coopération socio-économique, culturelle et sportive entre les deux parties.

        La soirée musicale consacrée à la musique du monde lors de cette fête de la fraternité a été animée par le Groupe : « University of Gnawa », de Aziz Sahraoui, Chanteur marocain et musicien virtuose, pilier de l’Orchestre National de Barbès (fusion de nombreuses influences musicales) dans les années 90, appelé quelques années plus tard par le pianiste Joe Zawinul (pianiste de Miles Daviset fondateur de Weather Report, formation pionnière du métissage cosmopolite), qui a créé depuis quelques années son propre groupe, University of Gnawa, qui marie culture rock, électro et musique populaire marocaine, le Groupe caennais Dogo Foly composé de cinq musiciens et chanteurs qui a été formé par le chanteur et compositeur burkinabé Drissa Dembélé. L’univers musical de Dôgô Foly allie influences de jazz, de rock et de reggae à la musique mandingue (kora, ngoni, djembé, balafon, doundoun). Les chants de Drissa Dembelé sont en dioula, en bambara (Afrique de l’Ouest) et en français et par la Chanteuse brésilienne, Flavia Coelho qui vit en France depuis 2006 et qui, après avoir chanté dans le métro, son premier album sorti en 2011. Mélodies solaires aux parfums de forro (musique traditionnelle du nord-est du Brésil), de reggae et de ragamuffin, les Cuivres, guitares, claviers, percussions et accordéon, renforcés par le mix de Victor-Atilla Vagh, donnent aux instruments un son aussi moderne que vintage. Le 3e album (Sohno real), qu’elle présente à cette fête, a été salué par l’ensemble de la critique musicale.

    Par ailleurs, les associations Euromaroc et l’Association des Compétences Marocco-Française (ACOMAF) ont été associées à l’accueil de la délégation de Kenitra à Evreux pour permettre la rencontre avec la diaspora marocaine habitante à Evreux et montrer la dynamique des actions mises en œuvre par ces associations pour servir de passerelle, de lieu de promotion de la culture marocaine pour garder un lien avec notre pays d’origine mais également la promouvoir dans notre pays d’accueil et favoriser le vivre ensemble.

      Ces associations ont un rôle fédérateur pour la promotion des compétences de la diaspora et la mise en réseau et la coopération de la ville d’Evreux avec la commune de Kenitra. Une bonne opportunité permettant de soutenir les initiatives d’échanges économiques, sociales et culturelles, condition sine qua non permettant un dialogue permanent entre nos deux pays.

     Pour Mme Fatima Ait ouailal Secrétaire Générale de l’ACOMAF, « L’association dans laquelle je m’implique qu’est l’association des compétences maroco-françaises, regroupe des cadres ayant des compétences très diverses (entrepreneurs, juristes, avocats, médecins, infirmiers, pharmaciens ingénieurs…) et qui couvre cinq départements de la circonscription consulaire générale du Maroc de Pontoise : Yvelines, Val d’Oise, Eure, Seine maritime et Oise ».

      Cette association, avait-elle précisé, a été créée en décembre 2016, sous l’impulsion du Consul général du Maroc à Pontoise, dans le but de mettre en place un réseau de compétence. Son président, Fourat AL RAMMAH, un médecin, a un grand rôle fédérateur dans cette belle structure dont le bureau actif compte six membres.

      Selon notre interlocutrice, les membres de l’ACOMAF souhaitent être une passerelle entre les deux rives, avec comme objectifs de :

– Valoriser les compétences Maroco-Françaises en France et à l’étranger ;

– Contribuer au développement du Maroc par des coopérations bilatérales  d’échanges de pratiques et de partage de compétences ;

-Véhiculer un message positif auprès de la jeunesse de la communauté franco-marocaine ;

– Contribuer au mieux vivre ensemble sur notre territoire national et porter haut les valeurs de la République ;

– Contribuer à la promotion de l’amitié France-Maroc dans un esprit positif.

     Et d’ajouter : « Notre association n’est pas communautaire, elle se veut fédératrice et tous les amis du Maroc sont les bienvenus ».

     Comme projet phare de l’Association ACOMAV selon Mme Fatima Ait ouailal ; le « Gala des compétences », comprenant la remise des trophées de l’ACOMAF qui permet de mettre en valeur des hommes et des femmes qui contribuent par leurs compétences artistiques, économiques, culturelles ou encore sportives, à valoriser l’impact positif de la diaspora marocaine en France ou au Maroc.

     Lors de cet événement, précisa-t-elle, « Nous sommes honorés par la présence de personnalités qui nous soutiennent également dans nos actions, en l’occurrence  Son Excellence l’Ambassadeur du Maroc en France, le ministre des Marocains résidents à l’étranger ou encore les Consuls généraux du Maroc à Pontoise et Colombes. Nous avons également l’occasion de rencontrer le président de l’association amitié France Maroc à l’Assemblée Nationale, d’éminents représentants de la république française, députés, conseillers régionaux, présidents de département, maires … ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ut Praesent eget in libero. dictum luctus leo. Lorem